Accueil Economie Le point sur les marchés: Semaine 13

Le point sur les marchés: Semaine 13

par Florenc Micaj

Les marchés sont sous tension à cause du manque d’actions des pouvoirs politiques et des institutions financières. L’inflation continue de progresser et atteint un niveau sans retour.

Aux États-Unis, les bourses ont fortement ralenti leur progression la semaine dernière, mais clôturent dans le vert vendredi après la publication du rapport mensuel sur l’emploi confirmant la reprise du marché du travail américain Cela amène les investisseurs à anticiper un resserrement accéléré de la politique monétaire de la Fed, ce qui favorise une hausse des rendements obligataires.

Les prix du pétrole ont fort baissé la semaine dernière et retrouvent le chemin de la hausse ce lundi. Le WTI se situe à 103,50 dollars, tandis que le Brent avoisine les 108 dollars.

  • Dow Jones prend de 0,04% et termine à 34.834,29 points.
  • S&P 500 délivre une croissance quasi nulle et clôture à 4.545,74 points vendredi.
  • Nasdaq Composite gagne 0,64% sur la semaine écoulée et se positionne à 14.262,43 points.

En Europe, les marchés enregistrent une légère hausse sur la semaine écoulée. Les prix sont toujours à la hausse et semblent continuer à augmenter pour un bon moment. « Nous sommes de plus en plus convaincus que la dynamique de l’inflation à moyen terme ne reviendra pas au niveau que nous avons connu avant la pandémie », a déclaré Christine Lagarde au mois de mars. L’institution monétaire a relevé ses prévisions d’inflation pour 2022 à 5,1%. L’inflation annuelle dans la zone euro est passée à 7,5% en mars, contre 5,9% en février.

Les mots, cette semaine, de la présidente de la BCE sont toujours aussi vagues ! « L’Europe entre dans une phase difficile. Nous serons confrontés, à court terme, à une inflation plus élevée et à une croissance plus lente. Il existe une grande incertitude quant à l’ampleur de ces effets et à leur durée », indique Christine Lagarde.

Les conséquences de l’inflation se répercutent directement sur les entreprises et les ménages en Europe. Des factures exceptionnellement élevées pour les entreprises et une baisse du pouvoir d’achat pour les ménages.

Les entreprises cotées au BEL 20 se portent, elles, très bien. Les entreprises belges comptent redistribuer 10 milliards d’euros aux actionnaires pour l’année 2021, ce qui représente 50% de plus que l’année précédente. L’entreprise ayant générée le plus de bénéfices en 2021 au sein de l’indice BEL 20 est Ab InBev avec près de 5 milliards d’euros. Le groupe Ab InBev a trouvé le moyen de contrer l’inflation en intégrant la hausse des coûts des matières premières dans le prix de vente.

  • BEL 20 bondit de 1,84 % et clôture à 4.197,99 points en fin de semaine.
  • CAC 40 récupère de 2,10% sur la semaine et s’ajuste à 6.682,68 points.
  • DAX 30 prend 1% et termine à 14.446,48 points vendredi.
  • FTSE 100 progresse de 0,77% et clôture vendredi à 7.542,83 points.
  • Stoxx 600 Europe affiche une hausse de 1,30 % et clôture à 459,36 points.

En Asie, les places boursières affichent une progression de 2% en moyenne mis à part le Nikkei qui recul de 1,66%. Pékin a supprimé une règle empêchant les autorités américaines d’inspecter les entreprises chinoises cotées à New York, atténuant ainsi les craintes qu’elles ne soient retirées des marchés. Cela a poussé la Bourse de Hong Kong, le Heng Seng, à clôturer sur une progression de près de 3%.

  • Nikkei 225 cède 1,66% et termine vendredi à 27.672,22 points.
  • Hang Seng progresse de 2,70% en une semaine et clôture à 21.995,44 points.
  • S&P/ASX 200 enregistre une hausse de 1,16 % et termine à 7.504 points vendredi.
  • Nifty 50 bondit de près de 3% et se positionne à 17.688 points en fin de semaine.
  • IDX Composite affiche +1,11% et termine à 7.067,39 points.

Quel est l’actif le plus/moins performant de la semaine ?

  • L’actif le plus performant de la semaine est Twitter. L’action de l’entreprise affiche une progression de plus 6% sur la semaine écoulée et bondit de près de 30% ce lundi après que Elon Musk ait pris une participation de 9,2% au capital du réseau social. Le prix de l’action est de 50,98 dollars et continuer de grimper.
  • L’actif le moins performant de la semaine est Marvell Technology, un fabricant de semi-conducteurs dans les domaines du stockage, des télécommunications et des produits grand public. Le titre a cédé plus de 7% la semaine passée et s’échange actuellement à 68,31 dollars.

À quoi faut-il s’attendre sur les marchés cryptos ?

  • Les crypto-monnaies enregistrent une baisse depuis quelques jours mais cela devrait être de courte durée. En effet, le Royaume-Uni annonce devenir le leader mondial des crypto-monnaies grâce aux stablecoins et NFTs. Ce lundi 4 avril, le gouvernement britannique a annoncé son intention de faire du Royaume-Uni une plaque tournante mondiale pour la technologie et l’investissement dans les crypto-monnaies. Le Royaume-Uni s’engage à accepter les stablecoins comme moyen de paiement. Une annonce qui devrait permettre aux cryptos de retrouver le chemin de la croissance.

Par Florenc MICAJ

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte