Accueil Economie Le point sur les marchés: Semaine 9

Le point sur les marchés: Semaine 9

par Florenc Micaj

Les bourses mondiales reculent fortement et les pertes sont de plus en plus importantes pour les investisseurs et l’activité économique.

Aux États-Unis, les marchés terminent en baisse vendredi, plombés par l’intensification de la guerre en Ukraine. Les chiffres sur l’emploi sont positifs selon le département américain du Travail qui fait état de 678.000 créations d’emplois en février comparé à 481.000 en janvier. Une progression qui passe pratiquement inaperçu dans le contexte actuel que nous connaissons. En effet, l’intérêt des analystes est tourné vers l’évolution des prix des matières premières, l’inflation et le taux de change.

Les cours du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis 2008. À New York, le baril de WTI a fait un bond de plus de 7% vendredi, pour terminer à 115 dollars. Ce dimanche, le prix du baril a réalisé un nouveau record en passant au-dessus de 125 dollars.

  • Dow Jones recule de 1,31% sur la semaine et termine à 33.610,18 points.
  • S&P 500 enregistre une perte de 1,30% et clôture à 4.328,52 points en fin de semaine.
  • Nasdaq Composite perd près de 2,80% et termine à 13.313,32 points.

En Europe, les places boursières enregistrent leur pire semaine depuis octobre 2020, avec l’intensification des combats en Ukraine et l’absence d’avancées diplomatiques. L’euro s’affaiblit de semaine en semaine. La monnaie des 27 est passé vendredi sous le seuil de 1,10 dollar pour un euro et continue à chuter face aux autres valeurs refuges, les investisseurs cherchant à se protéger des conséquences de la guerre en Ukraine. Notre monnaie perd de sa valeur et des mesures doivent être prises par les gouvernements pour y remédier. 

Le baril de Brent a clôturé vendredi à 118 dollars, galvanisé par l’arrêt des exportations russes. Le cours du baril est passé au-dessus de 130 dollars ce dimanche, un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis 2008. À quoi devons-nous nous attendre les prochains jours si la situation ne change pas ? 

Le cours européen de référence du gaz naturel, le TTF néerlandais, a dépassé les 200 euros/MWh ce vendredi. Si les sanctions européennes semblent épargner pour l’instant l’approvisionnement en gaz russe, les analystes craignent que la Russie ne coupe le gaz en réponse aux sanctions économiques. Pour rappel, la Russie fournit près de 40% du gaz naturel utilisé en Europe.

La réponse de la Russie face aux sanctions occidentales pourrait fortement nous pénaliser ! Désormais la Russie impose à ses débiteurs de ne payer qu’en rouble. Une sanction qui devrait pénaliser les investisseurs internationaux en Russie. 

  • BEL 20 chute de plus de 7% sur une semaine et clôture à 3.776,79 points vendredi.
  • CAC 40 enregistre une perte colossale de 10% et se positionne à 6.077,16 points.
  • DAX 30 perd plus de 10,10% sur la semaine et termine vendredi à 13.094,54 points.
  • FTSE 100 abandonne 6,5% et clôture vendredi à 7.006,99 points.
  • Stoxx 600 Europe affiche une baisse de 7% et se finit à 421,78 points.

En Asie, les bourses clôturent en ordre dispersé vendredi. Des investisseurs chinois misent sur un essor du commerce avec la Russie. Selon Ade Chen, gérant de Guangdong Fund Investment à Guangzhou, les investisseurs s’attendent à ce que la Russie augmente sa coopération avec la Chine, notamment dans la logistique.

  • Nikkei 225 recule de 1,80% et termine à 25.989,75 points vendredi.
  • Hang Seng affiche une baisse de 3,92% et finit à 21.896,92 points.
  • S&P/ASX 200 bondit de 1,40% et clôture à 7.091,5 points.
  • Nifty 50 enregistre une baisse de 2,56% et se positionne à 16.242,95 points.
  • IDX Composite récupère 0,70% et termine à 6.925,65 points vendredi.

Quel est l’actif le plus/moins performant de la semaine ?

  • L’actif le plus performant de la semaine est le pétrole Brent. Le cours du pétrole Brent a progressé de près de 30% en une semaine et s’échange à 127 dollars.
  • L’actif le moins performant de la semaine est Celyad, une entreprise biotechnologique belge. Le titre a perdu plus de 15% sur la semaine écoulée et repart à la hausse ce lundi et s’échange actuellement à 1,85 euro.

À quoi faut-il s’attendre sur les marchés cryptos ?

  • Les crypto-monnaies plongent de nouveau ! Le Bitcoin se situe à 38.736 dollars et l’Ethereum se positionne juste en dessous de 2.600 dollars selon coinmarketcap. Les cryptos sont fortement perturbés depuis le début de l’année et la tendance actuelle reste baissière depuis quelques semaines. Aux dernières infos, selon le journal du coin, l’Ukraine a acheté pour 15 millions de dollars en matériel militaire en crypto-monnaies. Est-ce à cela que doivent servir les actifs numériques ? À quoi faut-il s’attendre les prochains jours sur le marché des cryptos ?

Par Florenc MICAJ

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte