Accueil Marché boursier Le point sur les marchés: Semaine 14

Le point sur les marchés: Semaine 14

par Florenc Micaj

Joe Biden nous annonce son nouveau plan de 2.000 milliards de dollars pour le développement des infrastructures aux États-Unis. Une nouvelle qui propulse les marchés boursiers à la hausse et ce malgré des mesures restrictives bien présentes en Europe.   

Aux États-Unis, les marchés clôturent de nouveau dans le vert cette semaine. Le plan d’infrastructures de 2.000 milliards de dollars de Joe Biden, présenté ce mercredi, va accélérer une croissance déjà fort élevée aux États-Unis, indique Philippe Gijsels, stratégiste en chef chez BNP Paribas Fortis. Un nouvel objectif ajouté au plan de relance de 1.900 milliards de dollars pousse l’économie américaine à retrouver son niveau d’avant la crise plutôt que prévu. Joe Biden a pour objectif d’investir dans l’innovation, le développement et la recherche et de réduire les inégalités sociales.  

  • Dow Jones délivre une progression de 0,24% et atteint 33.153,21 points cette semaine.
  • S&P 500 franchit un nouveau record à 4.019,87 points et clôture sur une croissance de 1,14%. 
  • Nasdaq Composite bondit de 2,60% et atteint 13.480,1 points.

En Europe, les bourses européennes progressent, poussées par les perspectives de reprise aux États-Unis après l’annonce d’un nouveau plan de relance, et malgré les nouvelles mesures de restrictions mises en place en Europe. 

  • BEL 20 prend 1,40% et clôture sur un record annuel à 3.938,63 points.
  • CAC 40 affiche une progression de près de 2% et termine à 6.102,96 points.
  • DAX 30 enregistre une hausse de 2,43% et franchit un record historique à 15.107,17 points.
  • FTSE 100 affiche une faible baisse de 0,05% sur la semaine et termine à 6.737,30 points.
  • Stoxx 600 Europe signe une progression de 1,23% et se positionne à 432,22 points, réalisant ainsi un record. 

En Asie, les indices boursiers enregistrent un net rebond et clôturent dans le vert. Cette progression est influencée en partie par le plan de Joe Biden sur les infrastructures. Le géant taïwanais des semi-conducteurs TSMC annonce son intention d’investir 100 milliards de dollars au cours des trois prochaines années afin d’accroître ses capacités. Une annonce qui ne laisse pas indifférent les investisseurs. 

  • Nikkei 225 enregistre une hausse de 2,32% sur la semaine et clôture à 29.854 points. 
  • Hang Seng bondit de 2,13% et s’ajuste à 28.938,74 points.
  • S&P/ASX 200 affiche une légère progression de 0,07% et termine à 6.828,7 points.
  • Nifty 50 délivre une augmentation de 2,5% et se positionne à 14.867,35 points en fin de semaine.
  • IDX Composite subit une baisse de 3% et termine à 6.011,46 points.

Qui est le gagnant et le perdant de la semaine ?

  • Le gagnant de la semaine est la crypto-monnaie EOS. Son cours a grimpé de plus de 28% et s’échange actuellement au-delà de 6 dollars. 
  • Le perdant de la semaine est AzurRx BioPharma, société pharmaceutique américaine. L’action enregistre un recul de 24% et atteint son niveau le plus bas depuis un mois à 1,02 dollar.  

Que faut-il prévoir pour les semaines à venir ? 

  • L’État Belge condamné par le tribunal de Bruxelles ce mercredi à lever toutes les mesures Covid-19 d’ici 30 jours ! Les mesures de restrictions sont jugés illégales par le tribunal de première instance et une astreinte de 5.000 euros par jour sera due si l’État ne se conforme pas à la décision. Est-ce que le gouvernement De Croo fera appel ?  
  • La prime Tetra sera disponible le 19 avril. Un budget de 111 millions d’euros sera dégagé par le gouvernement bruxellois pour soutenir les secteurs les plus touchés par la crise. Les montants octroyés seront calculés en fonction du nombre d’employés et de la perte du chiffre d’affaires. Les aides financières pour les indépendants bruxellois ont été plus faibles comparé à la Wallonie et la Flandre. Selon Nicolas Roelens, porte-parole de Barbara Trachte, l’aide bruxelloise ne sera pas loin d’égaler celle faite en Wallonie grâce au nouveau budget. Olivier Mauen du SNI (Syndicat Neutre pour Indépendants) indique que Bruxelles ne pourra pas rattraper le niveau des aides octroyées par la Flandre. Cela va poser un sérieux problème concurrentiel entre les régions selon le porte-parole du SNI. 

Par Florenc MICAJ

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte