Accueil Marché boursier Les traders utilisent deux méthodes pour analyser un cours, l’analyse technique et la fondamentale… En voici la différence !

Les traders utilisent deux méthodes pour analyser un cours, l’analyse technique et la fondamentale… En voici la différence !

par Naqi

Dénicher une action peu valorisée avec un fort potentiel de croissance est le but de nombreux investisseurs, qu’ils soient professionnels ou boursicoteurs. Cependant, trouver ces perles rares ne se fait pas sans préparation. Il existe deux principales méthodes d’analyse, l’analyse technique et l’analyse fondamentale.

L’analyse technique, qui se veut très empirique, repose en grande partie sur l’étude de graphiques et de statistiques. L’objectif est de pouvoir comprendre les tendances futures sur base des informations récoltées lors des années précédentes. Le volume de transaction est également scruté, car il peut envoyer un signal significatif sur les années à venir.

Pour les aider dans leurs prévisions, les analystes vont déceler des couloirs dans lesquels les cours évoluent. On y retrouve des zones dites « de résistance » et des zones « de soutien ». Prenons un exemple pour illustrer nos propos : l’action P.F, valant aujourd’hui 90 $.

  • Zone de résistance : Il s’agit d’un seuil que l’action P.F n’arrive pas à dépasser pendant une longue période (ex. 100 $), à chaque fois que le prix semble atteindre ce seuil, le cours chute à nouveau. Cela signifie que les investisseurs estiment que l’action PF se trouve aux alentours des 90 $ et qu’elle ne vaut pas plus pour l’instant.
  • Zone de soutien : A contrario, un seuil baissier peut également exister (ex. 80 $), en dessous duquel l’action PF ne descend pas durant une longue période.

Ce couloir est déterminé par le seuil de résistance et de soutien. Évidemment, il est possible que le prix de l’action franchisse l’une de ces lignes, ce qui sera interprété comme un signe d’accélération ou de baisse des marchés.

L’analyse fondamentale a pour objectif d’estimer la valeur intrinsèque d’une action, en se basant sur une multitude d’indicateurs qui peuvent avoir un impact sur le prix d’une action. Ainsi, on y retrouve des indicateurs liés à la macroéconomie (niveau de chômage, le PIB, l’inflation), au secteur d’activité (la concurrence, la croissance du marché) et également à l’entreprise elle-même (le management, les services proposés, les bénéfices attendus, le niveau d’endettement).

Les deux méthodes sont souvent confrontées par les analystes. Alors que les fondamentalistes soulignent l’aspect scientifique et rigoureux de leurs études, les adeptes de l’analyse technique mettent en avant la répétition des cycles économiques et du comportement humain. Cependant, ces deux méthodes peuvent être également complémentaires, un fondamentaliste peut vérifier son étude sur base des cycles passés.

Et vous, quelle méthode préférez-vous ?

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte