Accueil Le Wall Street Journal annonce que Bridgewater a misé plus d’un milliard sur la chute des marchés en 2020 … Le patron dément ! Mais qui a raison ?

Le Wall Street Journal annonce que Bridgewater a misé plus d’un milliard sur la chute des marchés en 2020 … Le patron dément ! Mais qui a raison ?

par Naqi

Le plus gros hedge fund au monde, contrôlé par le milliardaire américain Ray Dalio, a parié 1,5 milliard de dollars que les marchés actions, le S&P 500, l’Euro Stoxx 50 ou les deux, chutent d’ici le mois de mars, mais le propriétaire du fonds a démenti.

Bridgewater Associates est un des plus importants fonds d’investissement alternatif au monde, fondé par Ray Dalio en 1975. Selon WSJ, le fonds mise sur la chute des marchés actions d’ici le mois de mars 2020. Et il entend bien le faire comprendre puisque, selon la même source, il a misé quelque 1,5 milliard de dollars à l’achat d’options, une opération qui serait gagnante si le S&P 500 et/ou l’Euro Stoxx 50 venaient à reculer d’ici le mois de mars.

Fondé et présidé par le milliardaire Ray Dalio, la société d’investissement gère actuellement 160 milliards de dollars d’actifs et ce pari équivaut à près de 1% de ce total. A noter que nous sommes dans un contexte où l’incertitude persistante avec le Brexit et la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a entraîné des tensions parmi les investisseurs mondiaux.

En effet, Bridgewater, qui est arrivé en tête du classement des hedge funds les plus rentables en 2018, a acquis des options de vente ou « puts » expirant en mars.

Ce type de produit dérivé donne le droit (non l’obligation) à son acheteur de vendre l’actif sous-jacent à un prix et une date convenus d’avance. La contrepartie, le vendeur du « put », a l’obligation d’acheter l’actif au prix d’exercice si l’acheteur décide d’exercer l’option.

Le patron du fonds dément:

Peu de temps après que le rapport du WSJ ait déstabilisé les marchés mondiaux, Ray Dalio s’est rendu sur Twitter pour réfuter les affirmations de la publication alors que le porte-parole du journal financier, Steve Severinghaus, a tout de même insisté sur la défense de la publication.

Il ajouta: «L’article de la Revue est basé sur des entretiens avec de multiples sources et nous nous en tenons aux conclusions que nous avons rapportées. L’article n’indique pas, comme le dit M. Dalio, que Bridgewater a une position baissière «nette» sur le marché boursier. L’article indiquait clairement que le Trade pouvait être une couverture pour la longue exposition de la société aux marchés des actions, parmi d’autres possibilités. « 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte