Accueil Energie Climat sous pression malgré les 54 milliards d’investissement pour le « plan climat » proposé par Angela Merkel !

Climat sous pression malgré les 54 milliards d’investissement pour le « plan climat » proposé par Angela Merkel !

par Naqi

Les manifestations ininterrompues dans toute l’Allemagne ont poussé les partis de la coalition gouvernementale d’Angela Merkel à trouver des points de convergence portant sur une stratégie climatique.

La chancelière allemande Angela Merkel a présenté, le vendredi 20 septembre, son plan pour le climat qui consiste en une série de mesures atteignant 54 milliards d’euros et censées réduire de moitié les émissions de carbone de l’Allemagne d’ici à 2030 et respecter ainsi les engagements du traité de Paris signé en 2015.

L’Allemagne avait déjà fait part d’une volonté d’investir 100 milliards pour le climat d’ici 2030. Cette somme sera investie pour la protection du climat et la transition énergétique. Les 4 premières années feront l’objet de l’investissement pré-cité de 54 milliards d’euros, d’ici 2023, a précisé à la presse le ministre des Finances, Olaf Scholz.

L’enjeu consiste à prendre des mesures pour inciter les Allemands à réduire les émissions polluantes, et permettre au pays, aujourd’hui en retard, d’atteindre ses objectifs de réduction d’émissions polluantes. 

Les mesures prévues par le gouvernement allemand devraient mener à une augmentation progressive des prix de l’essence et du gazole d’ici à 2026.

D’après le média allemand, Deutsche Welle, “les subventions pour les véhicules électriques, qui ont des difficultés à accroître leur part de marché, seront augmentées pour les voitures coûtant moins de 40 000 euros”.

Et à partir de 2026, “l’installation de chauffage au fioul serait interdite au profit d’alternatives plus respectueuses du climat, associées à une tentative d’amélioration des normes d’isolation des bâtiments”.

– Mauvais accueil ou contestation politique ?

Le co-président des Verts, Robert Habeck, a quant à lui reproché une stratégie à ses yeux « confuse ». Les partis se sont particulièrement disputés sur son financement, rendu extrêmement compliqué par le fait que le gouvernement refuse de contracter de nouvelles dettes, conformément à sa politique d’orthodoxie budgétaire du « Schwarze Null ».

“Je suis très déçue”, a déclarée Annalena Baerbock, une des leaders du parti, qui a décrit le plan comme “lent, négligé et sans engagement”.

Fridays for future, à l’origine des manifestations pour le climat les vendredis, a déclaré sur Twitter que le plan présenté par Angela Merkel “n’était pas une grande avancée” et n’allait pas permettre de contenir l’augmentation des températures dans le monde à 1,5 °C.

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise Google analytics et les cookies pour son fonctionnement. J'accepte